LETTRE OUVERTE AU DÉPUTÉ CINIERI

Saint Chamond, le 3 mai 2020,

Monsieur le député ,

Dans un autre monde, celui du toujours plus vite , du toujours moins cher et du toujours plus mortifère, le monde d’avant la prise de conscience des conséquences du réchauffement climatique, d’avant les disparitions en masse d’espèces animales et végétales, la lecture de votre appel à la construction de l’A45 m’aurait très certainement

fait violemment réagir.

Mais voilà, mis à part le fait que cette déclaration paraît un 1er mai ( n’avez-vous pas confondu avec le 1er avril?), par cette déclaration vous incarnez dans sa plus forte expression tout ce qui nous a précipité dans le marasme mondial que nous vivons. Mais peut-être vivez-vous sur autre planète ?

Monsieur le député, pour défendre un projet qui date des années 1970, vous employez un argument tellement éculé , tellement tarte à la crème que c’en est risible: celui de l’emploi.

La construction d’une autoroute crée très peu d’emplois (30 à 300 mais pendant les travaux) , les sociétés d’autoroute ont détruit plus de 2500 emplois depuis 2007 pour compenser la baisse du trafic ; où sont les emplois créés par la construction de l’A89 ?

Alors que les collectivités locales (et l’Etat) font toutes face à une épidémie qui va induire des dépenses incommensurables, qu’elles sont déjà dans l’incapacité d’entretenir les réseaux routiers, vous voudriez qu’elles s’endettent pour une autoroute que l’on sait inutile !

Votre déclaration reflète l’état d’esprit d’un monde qui créait peu d’emplois mais beaucoup de dividendes. Monsieur le député vous incarnez le monde d’avant mais en pire ! ( J-Y Le Driant)

Pour ma part, il me semble bien plus raisonnable, utile et d’urgence générale pour notre territoire :

  • que notre agriculture de proximité soit préservée, favorisée, impulsée,
  • que notre habitat soit rénové ( emplois, économies d’énergie etc…)
  • que chacun de nos concitoyens ait accès au haut débit ce qui permettrait le télétravail,
  • qu’un véritable réseau de pistes cyclables soit mis en place ( beaucoup de PME locales se développeraient),
  • que le réseau de transports en commun soit efficient en particulier celui de la vallée du Gier.

Toutes ces urgences sont créatrices d’emplois durables et locaux, elles.

Monsieur le député , à l’évidence vous appartenez à l’ancien monde que vous ne voulez pas quitter, il est temps soit de vous adapter soit de vous retirer .

Julia LOURD

Présidente Sauvegarde des Coteaux du Jarez

PS : si vous pensez disposer de trop d’argent il serait mieux de l’affecter aux hôpitaux qui en ont bien besoin .